Association clamartoise

pour le mieux-être et la santé 

Les voix du rétablissement  

La médiation de la pair-aidance 

(paru en 2021 aux Editions Frison-Roche)

Faire entendre leurs voix. Sept auteurs (Sabrina Palumbo, Stéphane Cognon, Joan Sidawy, Muriel Thilbault, Catherine Brettes, Philippine Rodiez, Cécile Glaser) qui ont (eu) un long parcours en psychiatrie ont décidé de se faire entendre. Ils peuvent se sentir stigmatisés mais ils ont choisi une autre voie, celle du rétablissement. Chacun à sa façon, y compris et surtout en suivant une formation et en devenant pair-aidant(e) (une aide par des égaux en tout semblables à eux). Leur histoire est hautement symbolique et elle n’a qu’un seul but, entraîner l’autre dans une communauté nourrie de récits et d’expériences partagées pour un rétablissement identique. Tel est le message d’optimisme porté par ces nombreux témoignages.

Préface de J'ai oublié de vivre (Luca) : (paru en 2021 ECHOS Editions)

Le dévoilement est un exercice difficile. S’agit-il de tout dire ? De se « mettre à nu » complètement ? Quelle place pour l’imaginaire ? L’auteur de ce livre prend le parti de ne rien cacher du mal qui le ronge alors petit garçon et jeune ado. Un mal encore méconnu : l’anorexie.

Que ce cache-t-il derrière ce terme qui fait peur ?

Le lecteur est invité à comprendre à travers les lignes du passionné de foot. Luca parle vrai. Il livre un récit authentique, avec toute la franchise qui le caractérise. Qu’il est difficile pourtant de parler de ses blessures ! Blessures physiques, psychiques et morales, jusqu’à la réelle « fracture » familiale à l’apparition de la maladie. La maladie prend alors toute la place, elle n’épargne personne pas même les proches qui se retrouvent bientôt démunis. On aide du mieux qu’on peut…

L’adolescence est une période sensible, faite de fragilités. Les remarques acerbes peuvent venir « cogner » sur des jeunes qui hésitent et cherchent encore leur place. Luca raconte sa famille, son amour du sport, ses espoirs de carrières et d’amours adolescentes. Avec lui nous voyageons au cœur de l’Italie et faisons aussi la connaissance d’une grande famille où la convivialité des repas que l’on partage tous ensemble est une tradition. Si elle ne fait pas de bruit l’anorexie mentale s’installe pourtant petit à petit. Au début sans qu’il soit possible de la nommer puis le diagnostic ne laisse pas de doute possible. Le jeune garçon se lance dans une véritable ascèse qui mettra sa vie en jeu. L’anorexie tue, répétons-le.

De la lune de miel à l’enfer des troubles et le début d’une reconstruction qui sera longue, le lecteur peut suivre au fil des pages la dure bataille de Luca. Le récit est poignant et se fait sans concession envers les soins qui lui sont proposés. Encore trop de jeunes gens qui souffrent de troubles du comportement alimentaire « atterrissent » dans des services peu adaptés. On voit bien qu’on ne fait pas « plier » une personne anorexique, la prise en charge est faite de compromis et d’ajustements. Nous voyons aussi l’importance du lien et les réelles avancées grâce à la patience et aux encouragements de certains soignants. Les recommandations internationales vont dans le sens du maintien au maximum des personnes dans leur environnement afin notamment de ne pas déscolariser les jeunes. Les huit mois d’hospitalisation de Luca lui feront perdre une année. Heureusement, le jeune homme a des facilités… Serait-il précoce ?

Notons que la coupure avec les proches peut permettre d’atténuer les tensions familiales et laisser les fratries retrouver leur place. Il est vrai que l’anorexique fait peur et est trop souvent perçu comme une personne manipulatrice. L’anorexie est un combat ! Les relations avec la nourriture sont plus que douloureuses. Il faut comprendre la véritable terreur que représente le fait de manger pour la personne qui en souffre. Chaque bouchée pour reprendre du poids et gagner la bataille – qui ne s’arrête pas là comme le souligne l’auteur – est un coup de poignard dans l’âme.

Il me vient une image : l’anorexie est une armure. Une armure qui protège certes mais très vite elle détruit aussi. Luca a raison : l’anorexie c’est peut-être tout sauf un caprice.

Chaque parcours de guérison est unique et Luca trouve petit à petit le sien qui s’accompagne d’activité physique adaptée chez le kinésithérapeute. Son histoire continue de s’écrire aujourd’hui. Le « challenge » pour le jeune homme est de retrouver une relation toujours plus apaisée avec son corps et son image que la maladie a mis à mal. L’apprentissage de la douceur prend du temps mais il est désormais sur le chemin du rétablissement.

Ce livre s’inscrit dans un parcours de résilience teinté de courage. Il nous fait plonger au cœur de la souffrance tout en offrant des pistes pour mieux comprendre et ainsi mieux guérir. Je remercie Luca pour la générosité avec laquelle il s’est livré. Pour tout ce chemin accompli, pour la ténacité qu’il met à guérir et pour le message d’espoir. L’espoir est le carburant de la guérison.

Sabrina Palumbo - Coach, pair-aidante en santé mentale, auteur - Marraine des associations Solidarité Anorexie Boulimie

Troubles alimentaires : mieux comprendre pour mieux guérir 

(paru en 2017 aux Editions La Providence)

La résilience est un long processus. J'ai mis bien trop longtemps à redonner ma confiance : au corps médical, à ma famille, à mes véritables amis. Ce fut un lourd héritage, celui de la maladie et celui des mots que je n'ai pas dits. J'ai témoigné de mon anorexie et fondé une association pour aider les personnes confrontées à des problèmes de troubles alimentaires. Aujourd'hui, guérie et riche de trois années d'expérience sur le terrain, je souhaite livrer de nouvelles pistes au lecteur pour mieux comprendre la maladie, comment la prévenir et comment en sortir. J'invite à voir ce qui se cache derrière le symptôme. Ouvrir son coeur est sans doute la plus belle des guérisons… Un ouvrage authentique qui nous apaise, nous égratigne…et ça fait du bien ! « Rien ne remplace l'expérience vécue. Parce qu'elle a traversé les souffrances et les épreuves de l'anorexie, Sabrina dispose d'une parole juste, sincère et surtout aidante : car son expérience n'est pas seulement celle de la maladie mais aussi celle du long chemin qui mène vers la guérison. Un livre plein de ressources, réconfortant et encourageant. » Christophe André (médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne, à Paris)

Préface de Je reviens d'une anorexie (Thomas Puteau) : (paru en 2019 aux Editions Frison-Roche)

Il y a des livres qui donnent l’opportunité de comprendre les choses différemment. Des livres qui questionnent. Des livres qui font grandir… Le livre de Thomas c’est tout cela à la fois. J’ai été frappée par la justesse de ses mots, la force qui se dégage de ce récit poignant et authentique de son combat pour la vie. Thomas ose parler de ses fragilités et c’est ce qui le rend plus fort. Voici un témoignage au masculin et ce n’est pas un détail ! Les hommes qui témoignent sont peu nombreux. Alors je dirais que comme tout ce qui est rare ce livre est précieux.

L’anorexie mentale - qu’il nomme pour mieux la combattre - touche aussi les hommes. C’est une maladie qui tue et dont on parle peu (ou mal…) C’est une maladie complexe qu’il est toujours plus simple de décrire (comme dans le DSM-V) plutôt que d’expliquer. Thomas nous livre ici un témoignage sincère et courageux. Il donne un éclairage, son éclairage, sur cette terrible maladie qu’il compare à un monstre psychique. Ce livre représente à mon sens un véritable « outil du rétablissement » permettant de mieux comprendre ce qui se passe dans la tête des jeunes ados en quête d’identité et qui développent un trouble du comportement alimentaire. Grâce à lui on évitera peut-être la parole qui blesse. On s’abstiendra en tous cas de juger car c’est l’un des messages qu’il adresse au lecteur ! Et puis on apprendra à « supporter » au sens sportif du terme…

L’adolescence est une période de grande fragilité et de bouleversements. Pour traverser ce tsunami émotionnel certains jeunes vont instrumentaliser leur corps. Comme une épreuve à traverser. Comme s’il leur fallait défier la mort afin de se sentir « pleinement vivant ». Thomas, comme bon nombre de personnes anorexiques ne veut pas mourir. Ce qu’il veut par contre c’est vivre « autrement » (ou autre chose ?) L’anorexie est un cri de détresse. La nourriture est toujours associée à une présence ; séparation ou absence de relation. L’anorexie comme la boulimie sont des pathologies qui aident à taire la difficulté. Il faut souvent plusieurs années pour trouver la ou plutôt « les » clés de cette sorte de prison mentale dans laquelle on s’enferme petit à petit. Le récit de Thomas est plein de clés justement. Il nous apprend par exemple que pour guérir il faut apprendre doucement mais sûrement à se détacher du regard de l’Autre et de la peur d’être jugé. Que guérir c’est lâcher le contrôle. Retrouver du lien social. Aimer… Il y a d’autres moyens d’exister que dans la souffrance ! Thomas nous rappelle que l’acceptation de soi est d’abord une décision.

Son récit est aussi un hymne à la vie. Il est truffé de phrases vraies et pleines de bon sens : « le corps n’oublie pas les traumatismes qu’il a subis » « Il y a des gens qui donnent de la couleur à la vie » « L’homme a une capacité universelle à faire preuve d’humanisme dans des moments de crise ». L’auteur nous entraîne au fil des pages dans une formidable aventure humaine : un défi sportif et solidaire qu’il mène de concert avec son père dont il est très proche et tellement fier. Le duo est gagnant, leur relation bien particulière. Ce qui les unit ce sont des valeurs, un même mental de gagnants, le goût de l’effort. Autant d’atouts que Thomas va mettre au service de sa guérison (sans oublier les séances chez le psychologue).

L’auteur souligne tout au long de l’histoire combien les gens qui aident à prendre confiance en nous sont importants. C’est un message primordial pour les proches et les aidants. On voit bien que dans la tourmente même s’ils se sentent le plus souvent démunis et inquiets ces derniers peuvent aider en donnant de l’écoute et de l’attention. Ce qui est crucial en fait c’est qu’ils restent « là » et ce malgré les maladresses qui sont inévitables. Ce qui soigne au final c’est la relation humaine. L’amour est le plus puissant des médicaments.

Ce livre c’est enfin et surtout un beau message d’espoir. Il me paraît utile de rappeler que l’espoir est le socle du rétablissement. Thomas Pouteau est un exemple de résilience et de guérison. Il fait désormais partie de ceux qui œuvrent à une meilleure compréhension de la maladie. Pour tout cela j’ai envie de lui dire MERCI. Merci pour cette leçon de vie. Cette leçon de sport ! Et pour le message solidaire. Merci aussi pour l’humour, l’auto-dérision, pour les valeurs humanistes portées bien haut et puis pour les mots qui ne sont pas mâchés lorsqu’il s’agit de dénoncer la publicité et les diktats de la société consumériste.

Enfin je lui dis bravo car cette jolie victoire il est allé la chercher au plus profond de lui-même en montrant aussi que le sens est un élément incontournable du chemin de guérison.

Sabrina Palumbo - Coach & auteure - Marraine de l’union des associations Solidarité Anorexie Boulimie

L'âme en éveil, le corps en sursis

(paru en 2014 aux Editions Quintessence)

Corps, esprit et âme : mieux comprendre les troubles du comportement alimentaire pour mieux les soigner. Sabrina tombe dans l'anorexie à dix-sept ans, suite à un régime censé améliorer ses performances sportives. Deux ans plus tard, les crises de boulimie s'en mêlent. Son poids va descendre jusqu'à vingt-sept kilos. Sauvée de justesse, elle est internée en psychiatrie pendant un an, après avoir été baladée d'hôpitaux en cliniques, insuffisamment équipés et formés pour la prendre en charge, avec son lot d'humiliations. Ce livre révèle toute l'ambivalence dans laquelle se débattent les anorexiques, hypersensibles au bien et au mal qui se mélangent. Derrière ce corps torturé qui fait peur à voir, un désir de pureté et d'absolu ne parvient pas à se dire. Comment vivre sa spiritualité empêtrée dans la matérialité, les besoins affectifs et charnels ? Au gré des rencontres lumineuses et des synchronicités, Sabrina va se relever, se réconcilier avec elle-même et redonner un sens à sa vie. C'est l'histoire d'une longue reconstruction, d'abord physique puis psychologique. Un parcours douloureux mais finalement positif que Sabrina nous raconte avec tout son cœur. Sa détermination est à présent au service de sa reconstruction.

Stress, comment s’en faire un allié 

(à commander à l’auteure), 17 €

Les sources de stress sont actuellement multiples : travail dans l’urgence, compétition, frustrations, sentiment d’échec, déshumanisation, incertitudes sur l’avenir… Cela provoque des déséquilibres qui peuvent être à l’origine de conflits, d’accidents, d’erreurs et de problèmes de santé … Tout cela entraîne des conséquences sur notre santé et notre vie ! Ce livre permet d’apprendre à diminuer les sources de stress par toute une série d’astuces permettant de mieux gérer son corps, sa tête, ses émotions, ses relations…

Corps aligné, corps vivant

Ed du Relié, 17 €

L’héroïne de ce récit se rend tous les samedis à un cours de yoga très complet. Il intègre de la réflexion sur des citations issues pour la plupart de la sagesse orientale, de la méditation, diverses techniques d’éveil et de développement personnel et, évidemment, des postures du yoga traditionnel. Voici donc un cahier où elle raconte comment elle ressent les changements physiques et psychiques opérés par ces exercices qu’elle détaille avec précision. Beaucoup de ces exercices peuvent être faits seuls et sont indiqués par un sigle particulier. Ludique et pratique, ce livre déclenche un vrai voyage dans le ressenti intime de ceux qui essayent de se connaître mieux en retrouvant cet équilibre si difficile à atteindre, et à garder... Un excellent ouvrage qui s’adresse aux néophytes comme aux pratiquants aguerris.Cliquez sur ce texte pour le modifier. Ce bloc contenant une image et du texte s'adapte parfaitement aux descriptions présentant votre entreprise, produits ou services. Double-cliquez sur l'image à droite pour la modifier. Vous pouvez également utiliser plusieurs de ces blocs pour décrire des articles en image.

Relaxation et méditation… pour un équilibre au travail et dans la vie

chez ESF Sciences Humaines, 22 €

Face au stress et à l’anxiété, la relaxation et la méditation sont des alliés pour retrouver la sérénité et prévenir un éventuel burn-out. Leur pratique régulière permet de relâcher la pression et d’accéder à une plus grande confiance

intérieure. Cet ouvrage permet de mieux comprendre les mécanismes à la source du mal-être au travail et les techniques qui existent pour rétablir l’équilibre dans la vie personnelle comme professionnelle et pour apaiser les relations.

De nombreux exercices et tests pour apprendre à se relaxer ou méditer, à pratiquer chez soi ou au travail, accompagnent ce cheminement vers un état de paix et de liberté intérieures. Pour une expérience optimale, certains des textes de relaxation à

écouter sont disponibles en ligne. Cliquez sur ce texte pour le modifier. Ce bloc contenant une image et du texte s'adapte parfaitement aux descriptions présentant votre entreprise, produits ou services. Double-cliquez sur l'image à droite pour la modifier. Vous pouvez également utiliser plusieurs de ces blocs pour décrire des articles en image.

0